RADIO: APPRENDRE LE MÉTIER

RADIO: APPRENDRE LE MÉTIER

Avec plus de 380 stations de radios au Québec* (commerciale, communautaire, publique, etc.) est-il facile de trouver une école pour y apprendre le métier d’animateur de radio en français dans la belle province ? La première proposition se trouve au cégep de Jonquière où le programme: Arts et technologies des médias est offert ATM Jonquière. Dans les écoles publiques du Québec, c’est l’endroit tout désigné. Le pendant ontarien se trouve à Ottawa où j’ai suivit le cours de radiotélédiffusion. En 1984, c’était au Collège Algonquin que le cours était offert en anglais et français. Cette institution a subit plusieurs changements et aujourd’hui c’est à LA CITÉ: Le collège d’arts appliqués et de technologies LA CITÉ Ottawa que vous retrouverez les enseignements reliés au métier d’animateur et bien plus. De nombreux programmes universitaire offrent également de la formation mais pas aussi complète et intense que dans ces deux institutions. À Québec c’est: CRTQ ou l’École Nationale de Radio CRTQ Québec. Le programme conduit à une « attestation d’études collégiales » qui est reconnue par le Ministère de l’Éducation du Québec et qui est donc admissible à l’aide financière aux études.

À ma connaissance du côté privé, trois écoles ou formations sont disponibles à Montréal. Il y a tout d’abord l’école fondée par Pierre Dufault* il y a plus de 30 ans en plein centre-ville École Promédia. Depuis plus de 20 ans, l’école d’animation et de communications Stéphan Roy offre de la formation privée et individuelle. Enfin, en cherchant l’Académie de Radio je me suis retrouvé sur la page de l’École de Radio dont l’offre comprend l’animation radio et télé.

Il y a bien sûr le coach privé que vous pouvez engager pour vous perfectionner et/ou vous préparer pour un nouvel emploi. J’offre cette formation ainsi que le collègue Jacques Marsan.

Vous avez des informations complémentaires ou des corrections à apporter à cet article? N’hésitez pas à m’écrire.

* 380 radios au Québec – Source Wikipédia

* Brève biographie de Pierre Dufault

2 Commentaires

  1. Pour avoir fait le CRTQ après 8 ans de radio, c’est sérieusement quelques choses. Pour moi, avec les gens que j’ai croisé, le CRTQ est la place pour être dans le bain, en situation réelle. Première journée de cours, première émission. Des profs qui sont dans le milieu actuellement, qui connaissent les exigences des dirigeants actuels.

    Si vous voulez savoir c’est quoi travailler en radio ou en télévision, vivre le stress que faire une émission, et apprendre, apprendre et encore apprendre, c’est la place. Le cours le plus intensif que j’ai suivi dans ma vie, et on obtient les récompenses seulement quand on travaille, qu’on bûche, qu’on veut.

    Si vous êtes passez par le collégial, et que vous avez fait une technique, alors imaginez que tous vos cours spécifiques à votre technique sont concentrés en 2 sessions de 4 mois. Vous voulez de l’intensité, le CRTQ est pour vous!

    Et un conseil, peu importe l’école, allez en région, allez à Sept-Iles, à Rimouski, à Radisson, à Fermont. Allez loin, cassez vous les dents, amusez-vous, et faites vos classes. Rentrer dans une grosse station, dans un gros marché, sans bagage, ça arrive, mais habituellement, ça ressort aussi vite!

    Répondre
    • Merci Frédéric Gamache pour ton commentaire et mes salutations à toute l’équipe et les étudiants(es) du CRTQ à Québec !

      Répondre

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *